En effet, l’employeur a décidé de ne pas permettre à l’UGICT CGT PNC de pouvoir s’exprimer via l’interface syndicale présente sur MEDIALIB. Contrairement à otus les atres syndicats représentatifs et non représentatifs, l’UGICT PNC n’a pas eu droit à un emplacement pour partager ses tracts et autres informations.

Comment eut-on le reprocher à l’employeur, lorsque ce syndicat ose dire la vérité qui dérange, celle que personne ne souhaite entendre.

Alors… L’ugict PNC a porté l’affaire devant le PDG de l’entreprise… Attendons donc de voir ou les tracts de ce syndicat seront ils publiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − dix =